Erdogan et le Hamas: La perspective Turque

Publié le 18/11/2023
via Spiegel


Nuray Mert, professeur de sciences politiques à l'université d'Istanbul, dans une interview au Spiegel : « Ce serait une erreur de considérer Erdogan comme un partisan du Hamas. »

La déclaration d'Erdogan selon laquelle "le Hamas n'est pas une organisation terroriste mais des combattants de la liberté" a suscité l'indignation en Occident, notamment en Allemagne, conduisant à des appels à l'annulation de sa visite d'État à Berlin. Mert explique qu’Erdogan, issu d’un milieu islamiste et nationaliste conservateur, voit le conflit entre Israël et le Hamas différemment de l’Occident.

Elle suggère que les commentaires d'Erdogan s'adressent souvent à un public national et ne sont pas considérés comme provocateurs en Turquie. Elle note que ses déclarations sur le maintien des relations avec Israël et son soutien à une solution à deux États indiquent une approche plus modérée que ses déclarations publiques plus véhémentes.

Mert rappelle la célèbre phrase d’Erdogan « Une minute ! » incident avec le président israélien Shimon Peres en 2009, qui a accru sa popularité dans le monde arabe.

Ainsi, la Turquie cherche à devenir un leader régional et une puissance douce au Moyen-Orient, soutenue par l’Occident, notamment les États-Unis. Mert reconnaît la présence de l’antisémitisme en Turquie, non seulement au sein du gouvernement mais aussi dans la société au sens large, alimenté en partie par des théories historiques du complot.