Horreurs dévoilées : le New York Times dénonce le recours présumé à "la violence sexuelle" par le Hamas

Rédigé le 29/12/2023
Articlophile NL


Dans une enquête approfondie récemment publiée par le New York Times, des allégations accablantes ont été portées à l'encontre du Hamas concernant l'utilisation de viols et d'agressions sexuelles comme armes de guerre le 7 octobre et durant les jours qui ont suivi. Ces actes ont été rapidement dénoncés par l'armée israélienne et le gouvernement, bien que le Hamas ait nié ces faits.

Antérieurement, le Times of Israel avait exploré la complexité de la validation de ces crimes, soulignant les défis posés par l'ampleur du nombre de victimes et les conditions chaotiques de l'attaque terroriste. L'investigation du journal américain a largement corroboré ces observations. Sur une période de deux mois, le New York Times a assemblé un éventail d'informations, incluant vidéos, photos, données de géolocalisation et les témoignages de plus de 150 individus, révélant de multiples cas de violences sexuelles et de mutilations.

Les reportages incluent des récits poignants et des images perturbantes, reflétant la détresse des familles affectées et dévoilent des descriptions graphiques des corps mutilés. Survivants et témoins ont fourni des comptes rendus détaillés des violences, certains décrivant des femmes violées et mutilées par plusieurs agresseurs jusqu'à ce que mort s'ensuive. Cependant, le journal signale une absence de preuves matérielles à cause des inhumations rapides conformes aux rites religieux, sans autopsies ni prélèvements effectués sur les corps.

Un porte-parole de la police déplore cette absence de preuves physiques, indiquant que les circonstances n'ont pas permis de documenter les corps. Les efforts étaient principalement dirigés vers l'identification et le sauvetage des survivants, et le fait de déterrer les corps aujourd'hui constitue un fardeau que peu de familles sont prêtes à accepter.