Iran : Un an après la mort de Mahsa Amini, la révolte perdure face à un régime affaibli

Rédigé le 05/03/2024
Articlophile .org


Un an après le décès tragique de Mahsa Amini, jeune femme de 22 ans morte après son arrestation par la police des mœurs iranienne pour un foulard jugé mal ajusté, la révolte gronde toujours en Iran. Malgré la répression sanglante orchestrée par le régime, qui a fait plus de 500 morts, des milliers d'arrestations et même des exécutions, le mouvement de contestation initié par les femmes et rejoint par les hommes de toutes générations ne faiblit pas.

Alors que le pays commémore ce triste anniversaire, le régime iranien, qui semble affaibli par cette crise sans précédent, tente de revenir dans le jeu diplomatique international. Le président iranien est ainsi attendu à New York pour participer à l'Assemblée générale des Nations Unies. Cette présence pourrait-elle cristalliser une nouvelle recomposition de l'ordre mondial, alors que l'Iran cherche à sortir de son isolement ?

Sur le plan intérieur, les autorités ont déployé un impressionnant dispositif sécuritaire pour empêcher toute commémoration, notamment à Téhéran et dans la province kurde dont était originaire Mahsa Amini. Mais la détermination des Iraniens, portée par le slogan "Femme, Vie, Liberté", semble intacte. Cette révolution à l'iranienne, née d'un drame, a profondément changé la société et continuera de façonner l'avenir du pays, quel que soit le sort réservé au régime actuel.