Anxiété et besoin d'attention : les dangers psychologiques de trop partager en ligne pour les jeunes

Rédigé le 26/03/2024
Articlophile .org


À l'ère du numérique, où les gens partagent leur vie en ligne, la question de l'oversharing, ou le partage excessif d'informations personnelles, soulève des interrogations. Une nouvelle étude propose la première échelle psychologique pour mesurer ce phénomène chez les adolescents, population active sur les réseaux sociaux.

Le partage renforce les liens sociaux, mais l'oversharing comporte des risques tels que l'atteinte à la vie privée et le harcèlement en ligne. Un niveau élevé d'oversharing et des états psychologiques comme l'anxiété ou un besoin excessif d'attention.

Définir un partage excessif reste subjectif. Les normes sociales et le contexte jouent un rôle clé. Ce qui peut être perçu comme un oversharing pour certains peut être la norme pour d'autres groupes, comme les influenceurs payés pour partager leur vie.

Cette étude souligne l'importance d'équilibrer les bénéfices du partage en ligne et la préservation de sa vie privée, surtout pour les jeunes très actifs sur les réseaux sociaux.