L'axe Moscou-Téhéran mis à l'épreuve après l'attentat au Crocus City Hall

Rédigé le 27/03/2024
Articlophile .org


L'attaque terroriste au Crocus City Hall à Moscou a été revendiquée par l'État islamique (EI) quelques heures après. Bien que les autorités russes n'aient pas encore proposé de version officielle, plusieurs analystes suggèrent que la Russie est une cible de l'EI en raison de son passé violent. Ce dernier avait revendiqué l'explosion d'un avion russe en 2015 et l'attaque de l'ambassade de Russie à Kaboul en 2022.

Certains pensent que le rapprochement entre l'Iran et la Russie pourrait contribuer à l'attaque. Les deux pays ont des intérêts communs dans des régions comme la Syrie, où ils soutiennent le régime de Bachar al-Assad. Cependant, en raison de la proximité entre Moscou, Tel-Aviv et Riyad, ils ont des oppositions indirectes.

L'Iran et la Russie sont des acteurs internationaux importants, avec des ambitions impériales et des nationalismes mondialisés. Leur rapprochement pourrait modifier l'équation stratégique internationale et les rapports régionaux. Cependant, cette coopération a des limites, et ils ont des désaccords sur l'acquisition de l'arme nucléaire.

Le rapprochement entre l'Iran et la Russie pourrait contribuer à l'attaque terroriste au Crocus City Hall. Il est important de considérer tous les facteurs, y compris le passé violent de l'EI avec la Russie et les intérêts géopolitiques de la région.