Les secrets des engrammes : comment notre cerveau stocke et rappelle les souvenirs

Publié le 08/05/2024
Articlophile .org


Nos souvenirs sont stockés dans notre cerveau sous forme d'engrammes, des réseaux de neurones activés lors de la formation du souvenir. Selon une nouvelle étude, ils peuvent être actifs lors du rappel, dormants ou indisponibles, éclairant ainsi ce processus complexe.

La consolidation de l'engramme est crucial. Il subit initialement une transformation grâce à des protéines spécifiques, le rendant plus durable et résistant aux perturbations. Ce processus se déroule principalement pendant le sommeil, avec une réactivation des neurones impliqués.

Lorsqu'on est exposé à des éléments similaires au souvenir initial, l'engramme correspondant peut être réactivé, permettant le rappel. Cependant, cela peut aussi temporairement le déstabiliser, modifier les connexions neuronales et potentiellement altérer le souvenir.

L'étude suggère que l'oubli est souvent dû à un échec de récupération de l'engramme plutôt qu'à son effacement complet. Dans les maladies de la mémoire, les souvenirs pourraient être "silencieux" plutôt que perdus. Ces découvertes ouvrent de nouvelles perspectives pour comprendre les mécanismes de la mémoire et développer des approches thérapeutiques ciblées.